Sports Métropole Lilloise

Antibes, ce danger potentiel que le LMBC ne veut pas sous-estimer

Publié le 24/02/2012 à 04h24

Ils sont passés tout près de l'exploit, mardi, dans l'antre du leader Boulazac (75-73). À l'évidence, les Lillois de Fabien Romeyer sont en grande forme. Mais il leur faut confirmer dès ce soir face à Antibes, sous peine de décompression.

Antibes, ce danger potentiel que le LMBC ne veut pas sous-estimer
Ils sont passés tout près de l'exploit, mardi, dans l'antre du leader Boulazac (75-73). À l'évidence, les Lillois de Fabien Romeyer sont en grande forme. Mais il leur faut confirmer dès ce soir face à Antibes, sous peine de décompression.

Imaginez un peu Boulazac, solide leader, trembler sur une dernière interception de Curtis Marshall avec huit secondes à jouer derrière pour le gain du match. C'est ce qui est arrivé mardi, sur la toute fin d'une rencontre durant laquelle Lille a joué crânement sa chance, les yeux dans les yeux avec son hôte d'un soir. Mais le dribble de l'Américain s'est transformé en balle perdue, les illusions lilloises s'évaporant en même temps. « On les a vraiment inquiétés et ce n'est pas passé loin, confirme Fabien Romeyer. On a malheureusement refait quelques erreurs que l'on a payées cash. Il faut se servir de ces moments-là, de ces matchs-là pour progresser. Il y a des moments clé, décisifs, qu'il faut apprendre à contrôler. » Des consignes à mettre en application dès ce soir face à Antibes, un mal classé qui depuis cinq matchs (quatre victoires) renaît de ses cendres. « Cela correspond à l'arrivée de deux nouveaux joueurs, assure Fabien Romeyer. Avec Trevor Huffman, un vrai créateur, et Moussa Badiane à l'intérieur, cette équipe a été rééquilibrée. C'est devenu un vrai candidat potentiel pour les play-off ! » Encore un ! Ce qui signifie que le danger se précise sérieusement à l'arrière du peloton. « Antibes est redevenu compétitif. C'est un club partenaire avec Charleroi, dont le président a souhaité investir sur Antibes, précise l'entraîneur lillois. Huffman, par exemple, est un prêt du club belge. Et quelques fonds supplémentaires sont arrivés pour pouvoir signer Badiane. Le club a déjà annoncé 600 000 euros de budget en plus pour la prochaine saison... » Antibes a donc les moyens de mettre des bâtons dans les roues lilloises, de stopper cette belle remontée au classement. Mais les Nordistes sont prévenus. Et n'ont pas l'intention de baisser en intensité. « Je continue de dire qu'il faut quatorze victoires pour assurer le maintien (le LMBC en a actuellement douze), conclut Fabien Romeyer. Plus tôt on les aura, plus tôt on basculera sur un autre objectif. » •

SÉBASTIEN DARNAUX

PHOTO PATRICK JAMES

LMBC (6e) - ANTIBES (14e). Ce soir, 20 heures, au Palais Saint-Sauveur de Lille.

La Voix des Sports