Sports Métropole Lilloise

Avec ce huitième de finale aller à Lavaur, pour le LMR, tout commence aujourd'hui

Publié le 29/04/2012 à 05h02

Cette fois, ils y sont, les « Diables rouges ». Après une belle saison régulière qui les a vus terminer deuxièmes de leur poule, les Lillois abordent la phase finale avec ce déplacement à Lavaur, qui a terminé troisième de la poule 3. Une première étape et l'entrée dans une nouvelle compétition qui doit mener les hommes de Pierre Chadebech à la ProD2.

Avec ce huitième de finale aller à Lavaur, pour le LMR, tout commence aujourd'hui
Cette fois, ils y sont, les « Diables rouges ». Après une belle saison régulière qui les a vus terminer deuxièmes de leur poule, les Lillois abordent la phase finale avec ce déplacement à Lavaur, qui a terminé troisième de la poule 3. Une première étape et l'entrée dans une nouvelle compétition qui doit mener les hommes de Pierre Chadebech à la ProD2.

PAR GUILLAUME DEPRECQ

metrosports@lavoixdunord.fr PHOTO JOHAN BEN AZZOUZ

Le rugby est ainsi fait et adore les traditions. Celle des play-off (ou trophée Jean-Prat, en Fédérale 1) en est une et vient conclure tous les efforts fournis durant la saison régulière. Les clubs ambitieux ont beau briller toute l'année, c'est à l'approche de l'été qu'il faut être vraiment prêt à franchir les derniers obstacles qui verront seuls les finalistes s'envoler vers l'étage supérieur, la ProD2.

Désormais, plus le droit à l'erreur, chaque détail vaudra son pesant d'émotions, chaque petit point ses rêves et illusions. Et les Lillois en savent quelque chose, eux qui sont passés tout près des quarts de finale l'an dernier, seulement coiffés sur le fil par une pénalité à Bobigny dans les derniers instants.

Toute la difficulté réside donc dans le compromis, celui de l'ouverture et du verrou. Et surtout celui de l'euphorie et de la crainte. « La particularité de ce genre de match, c'est qu'il faut savoir jouer sans états d'âme, sans le frein à main, mais en restant discipliné. Il va falloir rentrer correctement dans cette nouvelle compétition et se libérer. C'est là qu'on va voir si l'expérience accumulée de trois ans de vie ensemble a porté ses fruits. Nous avons rempli notre objectif de la première partie (terminer dans les deux premiers), nous avons su nous montrer réguliers, solidaires et combatifs. Au fil du temps, nous avons su imposer notre jeu offensif tout en restant solides en défense. On va voir si cette expérience est suffisante, car en play-off, tout compte. » Pierre Chadebech souhaite donc entrer de plain pied dans la compétition, tout en limitant la pression.

Car l'adversaire de ce premier tour se présentera sur le pré fort d'une expérience importante. Lavaur s'est en effet qualifié pour le Jean-Prat pour la cinquième fois en six saisons, et présente une statistique identique aux Lillois : les Tarnais sont invaincus à domicile cette saison ! Cerise sur le gâteau, cette équipe fait partie des deux formations à avoir battu Colomiers, épouvantail de Fédérale 1 et premier au classement national. « C'est une équipe très solide, qui n'a pas de point faible, bien en place et volontaire. Nous devrons imposer notre jeu pour les battre chez eux. » Sachant que les Lillois auront de toute façon les moyens de faire à leur tour la différence à domicile pour le match retour.

Pour ce déplacement, le LMR présentera un effectif solide et rôdé malgré les forfaits de Potelle et Dienst en première ligne, de Peacock en troisième ligne et de Romain derrière. Mais Naïliko, le géant tonguien, effectue son retour. •

LAVAUR - LILLE MR. Cet après-midi, 15 heures, stade des Clauzades.

La Voix des Sports